La NASA va construire un réacteur nucléaire sur la Lune

La NASA va construire un réacteur nucléaire sur la Lune

Selon le programme Artemis, les astronautes américains prévoient de retourner sur la Lune en 2024 et d’y établir une présence humaine à long terme. Face au problème du manque d’énergie sur la Lune, la NASA a décidé d’y construire un réacteur nucléaire.

La NASA étudie la possibilité d’une fission nucléaire sur la Lune depuis de nombreuses années et a enfin trouvé une solution. L’entreprise travaille maintenant avec le département américain de l’Énergie pour rechercher des partenaires industriels afin de leur fournir des plans pour les systèmes d’énergie de fission nucléaire. Selon la NASA, un petit système comme celui-ci, alimenté par un atterrisseur lunaire ou un rover lunaire, pourrait générer jusqu’à 10 kilowatts d’électricité. Ce sera suffisant pour répondre aux besoins de plusieurs fermes humaines sur la lune.

Gardez à l’esprit que l’utilisation de l’électricité sur la lune dans le contexte sera différente de ce qui est requis par les familles terrestres. Les systèmes de fission soutiendront le maintien de la vie, chargeront les rovers lunaires et seront chargés d’aider les scientifiques à mener des expériences.

Un rapport conjoint de la NASA et du département américain de l’Énergie a déclaré que les futurs systèmes de fission devraient finalement produire au moins 40 kilowatts d’électricité. Ce nombre pourra fournir environ 30 familles pour 10 ans de vie sur la lune. 

La NASA n’a pas négligé la fameuse planète rouge. Les scientifiques soutiennent que la technologie développée permettra de voyager vers Mars dans des vaisseaux spatiaux se déplaçant à des vitesses énormes.

À l’heure actuelle, la NASA et le département américain de l’Énergie reçoivent déjà des propositions de projet pour l’installation de systèmes de fission nucléaire. Cela se poursuivra jusqu’en février 2022. Ils sélectionneront ensuite les plus prometteurs et contribueront à les développer dans un délai de 12 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *